La parole aux élus- décembre 2014

La parole aux élus- décembre 2014

Tartuffe à Bry-sur-Marne

Sans titre

« Tartuffe à Bry-sur-Marne »

 L’article de la Majorité de novembre fut un vibrant hommage à l’œuvre « Tartuffe ou l’Imposteur » de Molière.
Un faux dévot a cru devoir nous donner des leçons de morale larmoyantes avec la convocation de La Fontaine à l’appui de sa « démonstration ».

Son émoi ? L’absence de certains de nous à une réunion qui n’était pas un Conseil municipal. Il omet de vous dire que nous y étions représentés et sommes toujours PRÉSENTS aux Conseils municipaux.

Il est cocasse de constater qu’à cette même réunion, pas moins de 11 élus de la Majorité étaient ABSENTS. Dont 7 Maires-adjoints ou délégués qui sont PAYÉS sur vos impôts contrairement à nous bénévoles !

Tant qu’à citer La Fontaine, cet élu aurait dû le lire entièrement : «Il est bon de parler et meilleur de se taire. Tel est pris celui qui croyait prendre »

Absence de projet de notre part ? Qu’il relise notre programme de 60 propositions soutenu par plus de 2 000 Bryards.

Cette âme fragile s’émeut des critiques émises en Conseil ?

Il omet l’objet de notre indignation : la condamnation pour agression sexuelle sur mineure du chef de la Police municipale (qui depuis a changé de service). Cela ne l’indigne pas. Non, ce moralisateur préfère attaquer ceux qui ont eu le courage qui lui a manqué pour dénoncer ce scandale.

TARTUFFE !

Venez aux Conseils municipaux, vous verrez que nous faisons notre devoir sereinement et dans le respect démocratique. Quant aux « valeurs » dans lesquelles il se drape…Lisez plutôt :

Profession de foi & tract du Maire, mars 2014.

 «  La révision du P.L.U. conduirait immanquablement à livrer Bry à ceux qui ne pensent qu’à construire»

« Pourquoi ne pas réviser le P.L.U. ? Si Bry venait à réviser son P.L.U., elle donnerait à l’Etat la possibilité de lui imposer beaucoup plus de constructions et de densification. »

Vous ne rêvez pas.
En mars, pour se faire élire, ils combattaient une révision qui de leur propre aveu serait catastrophique pour Bry.
En octobre, ils entament…la révision du P.L.U. 

Leurs électeurs apprécieront.

TARTUFFE !

Non, décidément nous n’avons aucune leçon à recevoir de ce colistier zélé qui n’a de La Fontaine que le prénom.

 « Tout vainqueur insolent à sa perte travaille ». Jean de La Fontaine.

 

Les élus du groupe « Génération Bry avec Charles Aslangul »