Les plans de Bry

Les plans de Bry

logoLeParisien
Article Le Parisien 23 juin 2015
Les plans de Bry, Villiers et Champigny pour les 15 ans à venir 

(Où on y apprend que les logements fermement refusés par notre groupe, comme « officiellement » par le Maire, sur le site de la SFP se feront finalement, selon le Maire, à quelques mètres de là, sur les parkings de l’INA…) 

—–

4883873_7a5bbb26-18ee-11e5-867a-001517810e22-1_545x460_autocrop

Un emploi pour un habitant. Voici l’un des objectifs prioritaires que se sont fixé les villes de Bry, Villiers et Champigny, avec le conseil départemental et l’État, ce lundi matin, en signant le contrat de développement territorial (CDT) des trois villes.

Ce document lie les villes et leurs partenaires sur la façon d’aménager dans les 15 ans à venir les espaces disponibles autour des futures gares du Grand Paris Express. Quatre ans de travail ont permis d’aboutir à ce document, qui « pose les bases avant la Métropole et évite que l’Etat impose trop de logements », selon les maires des trois villes. Le CDT va notamment servir à aménager l’ex-VDO, une réserve foncière gardée par l’état depuis 40 ans parce qu’une autoroute urbaine devait passer par là.

Le plus possible d’emplois

« C’est la priorité des priorités », insiste Jacques-Alain Bénisti, député-maire (LR) de Villiers. Pour l’instant, le secteur compte un emploi pour deux habitants. « Il faut rééquilibrer les emplois entre ouest et est de Paris, ajoute Dominique Adenot, maire PCF de Champigny. Nos villes doivent arrêter d’être des cités dortoirs ». « De sérieux contacts avec de grandes entreprises sont pris », assure Jacques-Alain Bénisti. Mais selon les élus « toutes ces sociétés attendaient le CDT pour avancer ».

650 logements par an

Les trois villes s’engagent à construire en tout 650 logements par an, dont 380 sur Champigny. « Mais l’État a accepté que nous les répartissions sur toute la commune, pas seulement près des gares », précise Dominique Adenot. En revanche le CDT confirme qu’aucun logement ne verra le jour sur les terrains de l’ex-SFP proches des studios de Bry. « Dans le cadre de la modernisation du site, nous réfléchissons à en construire sur les grands parkings de l’INA (Institut national de l’audiovisuel) qui peuvent très bien se faire en sous-sol », précise Jean-Pierre Spilbauer, le maire DVD de Bry.

Faciliter les déplacements vers les gares

« Avoir une gare du Grand Paris c’est essentiel, mais il faut pouvoir s’y rendre », rappelle Jean-Pierre Spilbauer, qui a obtenu la création d’une passerelle au-dessus de l’A4, pour piétons et cycles, afin de relier sa ville à la gare. Le CDT contient aussi le projet Altival, un bus en site propre, projet du conseil départemental. Suite à l’enquête publique sur ce CDT et face aux demandes des habitants du secteur, des voies vertes, pour les circulations douces ont été ajoutées au projet.