Réflexion sur 2017

Réflexion sur 2017

cover-r4x3w1000-583437259271e-fillon_lepen

 

-De l’absence de réflexion politique à l’excès de confiance-

Attention à l’excès de confiance chez LR.
Dans le cadre d’un éventuel second tour François Fillon/Marine Le Pen ce ne sont pas les 3-4 millions de sympathisants LR qui voteront mais 45 millions de français dont les classes populaires, de la « France périphérique » chère à Christophe Guilluy, qui feront le résultat et qui n’ont pas voté dimanche dernier.
Cette France périphérique, celles des oubliés, de la majorité silencieuse, verra pour son plus grand plaisir deux candidats plus ou moins conservateurs sur les sujet sociétaux et intransigeants sur les questions de terrorisme et de sécurité. Jusqu’ici un statut-quo donc.

Mais sur l’économie elle verra un programme néolibéral (Fillon) et un programme de protectionnisme-social (Marine).
Les classes populaires seront plus sensibles aux accents sociaux-patriotes de Marine Le Pen (préférence nationale, lutte contre la concurrence déloyale, suppression AME, Etat-stratège etc.) qu’au libéralisme de François Fillon (licenciements collectifs-rabots sécurité sociale-supression massive de fonctionnaires-augmentation temps de travail-décalage âge retraite etc.)
À choisir donc entre deux conservateurs (pour simplifier) dont l’une est plutôt sociale et l’autre plutôt libéral, le choix des classes populaires semble pencher pour la première. TOUT dépendra donc de la mobilisation de cette france périphérique en mai 2017.

À six mois de l’élection, il serait hasardeux d’en tirer des conclusions définitives mais il serait complètement fou de ne pas en tirer quelques réflexions…

P.S. : Ceux qui m’objecteront les sondages de Fillon gagnant face à Marine Le Pen sont priés de se tourner sur les récentes jurisprudences BREXIT-TRUMP-PRIMAIRES LR.

 

Charles ASLANGUL
Conseiller municipal LR de Bry-sur-Marne
Président du groupe « Génération Bry »