Vie du groupe municipal (2)

Vie du groupe municipal (2)

GB

 

Chers amis,

Comme vous le savez, nous avons dû exclure de nos rangs Madame Mouthon pour des raisons que nous avons déjà avancées le jour même : le 16 novembre 2014. 

Or, cette dernière, dans une démarche peut-être rancunière, a expliqué publiquement avoir « claqué la porte » le 15 décembre, soit un mois plus tard…
Soulignons qu’elle y confirme  son vote « pour » la révision du PLU et donc sa rupture totale, pour ne pas dire trahison, avec la ligne politique de « Génération Bry » consistant à refuser la révision du PLU qui risque, de l’aveu même du Maire dans ses tracts de campagne, d’ouvrir les vannes de la densification incontrôlée.
L’argument « légaliste » avancé par ceux qui se renient pour justifier la révision du PLU n’est pas une excuse suffisante dans la mesure où notre rôle d’élus est de faire bouger les lignes en se mobilisant contre des mesures parfois contradictoires avec les intérêts de notre ville. En tout état de cause, il est du devoir des élus de, a minima, respecter leurs engagement de campagne et de ne pas les renier en seulement 7 mois. Ce qu’elle n’a pas fait malgré la confiance dont nous avions fait naïvement preuve en lui permettant d’intégrer le Conseil municipal pour le compte de « Génération Bry » et Charles ASLANGUL.

Le 16 novembre, nous avions donc réglé ce soucis de cohérence et de respect de nos électeurs en excluant madame Mouthon qui, non contente de jouer contre son camp après avoir été une des plus virulentes opposantes à la majorité, croit devoir aujourd’hui mentir aux Bryards en transformant son exclusion du 16 novembre en « démission » le 15 décembre.

Ce mensonge semble vouloir porter préjudice à notre groupe quand nous l’avons exclue pour justement rester crédibles.
La réalité est qu’elle a été officiellement exclue le 16 novembre* pour avoir renié nos promesses de campagne et pour des propos inadmissibles tenus en réunion de groupe.
Par conséquent, elle n’a pas pu démissionner d’une instance à laquelle elle n’appartenait plus.

Voilà une « polémique » aussi pathétique qu’inutile qui est déjà loin derrière nous et qui confirme, s’il en était encore besoin, qu’elle n’a absolument pas sa place à nos côtés.

Les élus du groupe « Génération Bry ».

 

*Décision notifiée, donc effective, le 16 novembre au Maire de Bry, publiée le jour même et confirmée par le Maire qui en a donné lecture en introduction du Conseil municipal du 15 décembre avant de donner la parole à Charles ASLANGUL qui a confirmé cette exclusion du 16 novembre.
Ajoutons que son choix de ne pas démissionner du Conseil municipal empêche l’intégration de nos colistiers sincères et de bonne volonté.