Voeu Rythmes Scolaires

Voeu Rythmes Scolaires

Vous trouverez, ci-dessous, le voeu relatif aux Rythmes Scolaires proposé par Charles Aslangul, Conseiller municipal et Président UMP du groupe « Génération Bry », et défendu lors de la séance du 16 juin 2014.

Le voeu a été refusé par la majorité et le groupe socialiste. (27 votes contre, 5 pour)
Nous regrettons que le front commun, contre cette réforme idiote, que nous appelions de nos vœux ait été refusé par la majorité.

Le fait que la ville soit prête à appliquer la réforme, grâce à la concertation réalisée, nous permet de refuser son application pour se battre ensemble et, en ultime recours, de l’appliquer si le gouvernement socialiste n’entend pas raison.
Se prononcer contre la réforme mais ne pas se mobiliser contre elle est un véritable coup d’épée dans l’eau et, à la fin, ce sont les enfants et les familles qui subissent.

——-

Ville de Bry-sur-Marne
Conseil municipal-Séance du 16 juin 2014

 Vœu relatif aux rythmes scolaires présenté par Charles Aslangul

Vu le décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires du 24 janvier 2013,

Vu le décret complémentaire sur l’organisation des rythmes scolaires publié le 8 mai 2014 au Journal Officiel,

Considérant que seul l’intérêt de l’enfant prévaut et que le rôle de l’Education Nationale n’est pas de permettre aux enfants de maîtriser la poterie ou la danse urbaine mais bien de permettre l’égalité des chances et la maîtrise des fondamentaux, savoir lire, écrire et compter,

Considérant que l’efficacité de la réforme pour les enfants scolarisés n’est pas démontrée, que les communes déjà soumises à l’application émettent de nombreuses critiques, que les rythmes biologiques et psychophysiologiques naturels de l’enfant ne semblent pas être respectés par cette réforme et qu’au contraire, une grande fatigue des enfants est observée,

Considérant qu’en cette période d’économie indispensable à la bonne gestion de la commune de Bry-sur-Marne couplée aux baisses de dotation de l’Etat, le coût considérable, environ 370 000€ par an, engendré par ces modifications organisationnelles pour la ville de Bry-sur-Marne n’est pas acceptable,

Considérant que ressort des programmes électoraux des deux listes arrivées en tête, « Bry Demain » 48,55% des suffrages exprimés et « Génération Bry », 31,7% des suffrages exprimés, qu’une large majorité des Bryards est opposée à la réforme,

Considérant que les parents d’élèves Bryards s’opposent majoritairement à la réforme des rythmes scolaires, notamment par l’intermédiaire des associations de parents d’élèves,

Considérant que la concertation organisée par la municipalité avec les différents acteurs concernés permet, non sans difficultés, à la commune de Bry-sur-Marne d’appliquer la réforme des rythmes scolaires en ultime recours,

Les élus du groupe «Génération Bry » émettent le vœu que :

–       La municipalité réaffirme, par le présent vœu, son opposition à la réforme des rythmes scolaires.
–       Soit organisé un référendum décisionnel local, prévu par la révision constitutionnelle du 28 mars 2003 et précisé par la loi organique du 1er août 2003, portant sur l’application de la réforme des rythmes scolaires à Bry-sur-Marne.
–       La municipalité reporte l’application de ladite réforme à l’approbation des Bryards et, en tout état de cause, refuse son application pour la rentrée 2014-2015.
–       La municipalité transmette ce vœu d’opposition à la réforme des rythmes scolaires au Gouvernement et aux parlementaires.